Flash News

BORDERLANDS 2 : le test sur PC

Bannière Borderlands 2 characters Borderlands 2

 

Borderlands 2 : le retour de la grande aventure et de la chasse au loot est là ! Quelques années après un premier épisode marquant les esprits par son mélange entre FPS et RPG, la licence de Gearbox revient avec un deuxième essai qui semble reprendre les bonnes idées et corriger les défauts de son grand-frère. Essai transformé ? À voir. C’est parti pour une bonne dose de testostérone à coups de guns et de chasse à l’Arche face à un méchant plutôt versé dans l’art de la punchline !

Welcome to Pandora kiddos

Doté d’un scénario plus étoffé que son prédécesseur, Borderlands 2 prend place cinq ans après les évènements survenus sur Pandora et la découverte de l’Arche. Son ouverture a suscité la convoitise de la société Hypérion, dirigée par le grand méchant de l’histoire, le Beau Jack (qu’on retrouve dans Borderlands : The Pre-Sequel). Celui-ci s’est attribué tous les mérites de l’ouverture de l’arche et exploite les gisements d’Eridium présents sur la surface de la planète. Ce minerai permettrait à Jack d’éveiller « Le Guerrier », entité alien à la puissance dévastatrice.

Borderlands 2 Zero Decoy

La capacité Decepti0n de Zero lui permet de déployer un leurre

À nous donc, d’essayer de l’en empêcher, et pour ce faire nous pourrons compter sur Axton et sa tourelle de soutien, Maya et ses pouvoirs de phaselock, Salvador le gunzerker défourailleur avec une arme dans chaque main, et enfin Zero, l’assassin cool et silencieux. Pour aider cette nouvelle bande de (Z)héros à combattre le charismatique Jack et son cynisme sans faille, nous retrouverons les protagonistes du premier Borderlands sous forme de NPC, en rejoignant Roland et les Pillards Écarlates mais également Lilith, Mordecai et Brick.

 

Cheat pas et tire !

Côté prise en main et gameplay, on retrouve beaucoup de similitudes avec le premier opus, accompagnées d’améliorations : si le mélange de FPS et Hack and Slash est toujours présent avec l’expérience à accumuler et la montée en niveaux, l’interface est bien plus intuitive qu’auparavant. Chaque personnage jouable a 3 arbres de compétences et des spécificités demandant une façon de jouer de façon différente pour chacun. Les possibilités de build dans Borderlands 2 sont très nombreuses en combinant les capacités de ces skill trees orientés attaque, défense ou santé, comprenant des dizaines de compétences. Une nouveauté vient également renforcer cette personnalisation : les points de brutasse ou Badass Rank, gagnés en complétant des défis permettent de rajouter des dégâts, de la régénération de vie ou un cooldown de bouclier plus rapide. Enfin, le fait de pouvoir redistribuer ses points de compétences évite de devoir recréer un personnage de la même classe et d’économiser du temps. Le côté exploration du jeu peut cependant lasser, il est vrai que d’aller d’un point A à un point B n’est pas bien motivant, mais les titres action-RPG sont sont ainsi faits et de nombreuses quêtes secondaire sont plutôt réussies dans leur écriture.

Arbre de compétence Borderlands 2

Un exemple d’arbre de compétences

Au niveau graphisme, Borderlands 2 nous refait la carte du design en cel-shading, ici bien maîtrisé avec un rendu très net et des paysages plus variés que dans le premier opus. Le bestiaire est plus diversifié (il n’y a qu’à voir les DLC) et peut même évoluer pour dépasser notre niveau comme les Goliath ou les varkids.

 

Borderlands 2 et le loot !

Les compétences c’est bien gentil, mais avec des gros flingues, c’est mieux ! Le studio 2K l’a bien annoncé, Borderlands 2 nous promet des millions d’armes afin d’atomiser au mieux la kyrielle d’ennemis de Pandora typés façon Mad Max. Et force est de constater que le jeu s’est adapté en terme de difficulté, le bestiaire est devenu bien plus résistant. Côté butin donc, une myriade d’objets nous attend : du simple fusil d’assaut aux flingues E-tech, en passant par les grenades soignantes et autres reliques et armes légendaires. Le butin est à la hauteur du côté RPG du titre, et après quelques run pour looter on s’empressera de le tester en distribuant des pruneaux à tout va.

Borderlands 2 inventaire

Un inventaire plein de loots !

Gearbox a d’ailleurs pensé à aider les joueurs avec le système des Golden Key permettant d’ouvrir le coffre secret (ou Golden Chest) de Sanctuary, qui contient des objets rares ou uniques adaptés au niveau de votre personnage. Plutôt cool non ? Ces clés s’obtiennent sous forme de shift codes via les Twitter et Facebook de la société. Borderlands 2 est donc un jeu social!

 

Des DLC à foison

D’un point de vue global, la durée de vie est plus importante que dans le premier épisode. Mais, s’ils prennent place juste après la fin du scénario du jeu, les DLC de Borderlands 2 sont marqués par une irrégularité assez prononcée. En effet, Captain Scarlett and Her Pirate’s Booty et Sir Hammerlock’s Big Game Hunt sont des aventures sont plutôt fades, ne vous entraînant pas vraiment dans leur contenu et relativement vite expédiés. Fort heureusement le Mr Torgue’s Campaign of Carnage nous fera bien sourire tant le personnage de Torgue est barré et fait dans la caricature.  La dernière grande extension sortie (Tiny Tina’s Assault on Dragon Keep) est bien plus aboutie, tant par son scénario qui nous replace à la fin du jeu est supérieur aux autres. Son contenu est riche et les nombreuses références présentes dans les quêtes secondaires.

Borderlands 2 supreme varkid

Voilà ce que c’est que d’avoir les yeux plus gros que le ventre !

À ces campagnes s’ajoutent 2 autres personnages sous forme de DLC, Gaige la mechromancer et Krieg le mutant Psycho. Enfin, des packs d’upgrade nous emmènent jusqu’au niveau 72 et ajoutent des maps et des boss inédits.

 

Borderlands un jour, Borderlands 2 toujours

Le jeu marque par sa patte humoristique en parfaite continuité de la série. Cela vient de personnages comme Claptrap, Zed et ses interventions chirurgicales, le radin Marcus ou la très sexy bartender Moxxi. Mais l’humour vient principalement du Beau Jack, qui se plaît à vous narguer de ses nombreux quotes via notre système de communication Echo. S’ajoutent à cela d’abondantes références à des films, des jeux vidéo ou encore des livres, et les très nombreux easter eggs (le wiki Borderlands 2 en anglais est très complet à ce sujet) contribuent à faire apprécier le jeu au plus grand nombre, et à nous occuper un petit moment ! Le jeu a marqué en bien la sphère du gaming puisque a communauté est encore très active, pour preuve les codes de Golden Key qui tombent fréquemment ou encore la mise à jour du taux de drop des légendaires multiplié le 13 mai 2015.

 

Pour conclure

Plus abouti dans son scénario, dans son esprit via un humour très présent, sa personnalisation et doté d’un paquet de DLC, Borderlands 2 se montre doté d’une vraie ambiance, de celles qui restent dans les esprits comme un bon souvenir. Et malgré un aspect redondant dans les quêtes, c’est le fun qui l’emporte, avec des séquences de punch-line et de moments bien bourrins et jouissifs à souhait. On ne saurait y réchapper.

Borderlands 2 est sorti le 21/09/2012 sur PC, Ps3 et Xbox360, sur Mac le 20/11/2012 puis sur Ps Vita le 28/05/2014.

Laisser un commentaire