Flash News

Crisis Core : FFVII – Les origines de la saga

CrisisCoreHero

Salutations, amis amateurs de cet épisode mythique qu’est Final Fantasy VII. Aujourd’hui, c’est un véritable honneur pour moi que de vous présenter le jeu qui m’aura sans doute le plus marquée dans l’histoire du jeu vidéo, j’ai nommé : Crisis Core. Partons à la découverte du véritable héros de cet opus, celui qui s’est toujours tenu dans l’ombre de Cloud …


 

 Crisis Core au commencement

Compilation de Zack Fair

Réminiscence…

N’allons pas entrer dans le vif du sujet tout de suite. Si je vous dis Crisis Core, vous vous acclamez à l’unisson ” Final Fantasy VII ! ” et vous avez entièrement raison. Il est donc de mon devoir de faire un bref récapitulatif sur ce qui est pour moi, le meilleur épisode tout confondu de l’incroyable et mythique saga Final Fantasy.

Premier opus de la saga à être sorti sur la Playstation et sur ordinateur avec Windows, Final Fantasy VII a vu le jour au Japon le 31 janvier 1997 et le 17 novembre de la même année sur le sol européen (précisons aussi qu’il s’agit du premier jeu Final Fantasy à être sorti en Europe ). RPG développé par Square, qui deviendra plus tard Square Enix, sous la direction de Yoshinori Kitase, le titre compte à son actif quelques ” papas ” assez talentueux. Citons simplement Tetsuya Nomura, créateur des personnages, et l’excellent Nobuo Uematsu, qui réussira à donner au jeu une bande son à la hauteur de son histoire.

En parlant d’histoire, est-il obligatoire pour moi de vous la rappeler ? Vous vous souvenez bien sûr du groupe écologique AVALANCHE, mené par Barret Wallace, voulant lutter contre la corporation Shinra qui surexploite trop l’énergie Mako, la force qui constitue la planète. Vous êtes aux commandes de Cloud Strife, souffrant d’un léger syndrome de schizophrénie, qui, dès son arrivée dans le groupe, se verra affronter ses vieux démons du passé.

Je n’ai pas besoin de vous en dire plus, je pense que ce très court résumé saura vous ramener quelques vieux souvenirs (sinon, je laisse Papy Grenier s’en charger) et j’espère que cette petite partie vous donnera envie de ressortir votre Playstation 1 pour jouer à Final Fantasy VII dès que vous en aurez l’occasion. Je vous invite aussi à lire cet article de Gardoum sur la conférence de l’E3 2015 qui vous en dira plus sur le remake très attendu du jeu, qui sortira sur Playstation 4

Final Fantasy VII personnages

 

Crisis Core : fiche technique

Au commencement, un jeu n’est qu’une idée à développer, voilà pourquoi la fiche technique de Crisis Core se trouve dans cette partie.

Sorti en septembre 2007 au Japon et le 20 juin 2008 en Europe, toujours développé par Square Enix, il s’agit du premier opus de la saga à avoir été développé sur PSP. On y retrouve Yoshinori Kitase en producteur exécutif, Tetsuya Nomura en Character Designer et Takeharu Ishimoto en compositeur. Il constitue le quatrième opus de la compilation de Final Fantasy VII, prolongement du titre original, qui se compose de  : Before Crisis sur téléphone portable, Dirge of Cerberus sur Playstation 2, Dirge of Cerberus : Lost Episode sur portable et de Crisis Core sur PSP. Rajoutez à cela l’excellent film d’animation Advent Children ainsi que le court métrage animé Last Order et One Way to Smile qui lui est un court métrage mais d’animation, et vous avez la collection Compilation of Final Fantasy VII.

Comme son prédécesseur, Crisis Core est un RPG qu’on qualifierait plus d’action RPG. Nous contrôlons un seul personnage au lieu d’une multitude et les événements se passent 7 ans avant Final Fantasy VII

 

Crisis Core, l’histoire du véritable héros de Final Fantasy VII

Zack et Cloud Advent Children

Zack et Cloud Advent Children

 

 

 

 

 

 

 

 

Crisis Core : qu’est-ce que ça raconte ?

Comme je vous l’ai dit un peu plus au-dessus, Crisis Core va remonter sept ans avant les événements principaux de Final Fantasy VII. Le monde est alors sous le contrôle presque total de la Shinra, qui se sert du Mako comme ressource principale d’énergie. Au sein de cette compagnie, il y a une élite que l’on pourrait qualifier d’armée du nom de SOLDAT. Trois d’entre eux, que l’on appelle les Soldats 1st class, ont réussi à se démarquer et sont devenus de véritables icônes pour leurs cadets, qui les vénèrent comme de grands héros. Cependant, l’un d’entre eux a décidé de déserter la compagnie et nous voilà donc dans la peau de Zack Fair, fringant jeune homme idéaliste. Au côté d’Angeal et du très célèbre Sephiroth, le soldat impulsif se voit assigner la mission de retrouver les membres du SOLDAT qui étaient sous les ordres du déserteur, Genesis et de mettre fin à la guerre qui ravage la région de Wutai. Cette mission, qui paraît pourtant insignifiante de conséquences marquera les prémices du destin tragique et violent de Zack. 

Fermer le spoiler

Spoil sur l'histoire de Crisis Core

Alors que Zack commence à en découvrir un peu plus sur les membres du SOLDAT et sur ce qu’ils sont réellement. Au cours de leur mission principale, Angeal disparaît et Lazard, directeur du SOLDAT, se doute qu’il ne s’agit pas que d’une simple disparition. Tout comme Genesis, Angeal a découvert ce qu’étaient vraiment les membres du SOLDAT et n’accepte plus de travailler pour une compagnie qui transforme des êtres humains en ce qu’il appelle, des monstres. Alors qu’Angeal lui révèle tout cela, Zack est vaincu et s’écrase alors dans une église où il y fait la connaissance d’Aerith, qui deviendra plus tard sa petite amie.

Après de longues vacances forcées, Zack est devenu un soldat de première classe mais les membres de SOLDAT se font de plus en plus rares. Il est alors envoyé en mission avec Sephiroth et un groupe de rookies, dont fait partie le prochain héros de Final Fantasy 7, Cloud Strife, à Nibelheim. C’est ainsi que les événements narrés par Cloud dans FF7 prennent place. Sephiroth découvre qu’il n’est qu’un rat de laboratoire et s’ensuit alors un délire mégalomaniaque où il pense qu’il est l’élu et qu’il doit purifier cette planète. Partant à la recherche de celle qu’il considère comme sa véritable mère, Jénova, Sephiroth met à feu et à sang le village natal de Cloud pour la retrouver. Arrivé dans le réacteur, il se fait arrêter par Zack qui se fait pourtant maîtriser très facilement. Ce n’est que son jeune ami blond qui va réussir à envoyer Sephiroth dans les profondeurs du réacteur.

Trois ans plus tard, Zack se réveille à l’intérieur d’un laboratoire souterrain dirigé par le docteur Hojo. En compagnie de Cloud, il découvre que tous deux ont été sujets à des expériences visant à injecter plus de Mako ainsi que des gênes de Jénova dans le corps des membres du SOLDAT. Si Zack a déjà été habitué à ces doses, ce n’est pas le cas de Cloud qui restera inconscient jusqu’à la fin du jeu. Il s’enfuit donc avec le blond sur son dos, sachant pertinemment que la Shinra fera tout pour les retrouver. En chemin, il croise de nouveau Genesis, dont le corps se dégénère à vue d’œil car ne supportant plus le trop plein de Mako en lui. L’ADN de Zack renfermerait des gênes lui permettant de stopper cette dégénérescence et de retrouver sa santé d’antan. Le combat qui s’ensuit est largement remporté par Zack, qui continue son chemin avec Cloud. Lorsque la Shinra les repère, l’ex SOLDAT première classe cache son ami et décide d’affronter à lui tout seul un bataillon entier de la corporation armée jusqu’aux dents.

Mortellement blessé, il se demande alors si ses actions ont fait de lui le héros qu’il espérait tant. Cloud le rejoint péniblement et Zack lui confie la très célèbre Buster Sword, qu’il a lui-même hérité de son mentor Angeal, en lui demandant de vivre pour lui. Alors qu’il ferme les yeux pour se plonger dans un sommeil éternel et reposant, Cloud décide de prendre au pied de la lettre les derniers mots de son ami … quitte à se perdre lui-même.

Nous le voyons ensuite sur le toit d’un train alors qu’il se prend pour un ancien membre du SOLDAT … Et c’est ainsi que commencera le début de Final Fantasy VII.

Pour les plus téméraires d’entre vous, je vous conseille de lire ce qu’il y a à l’intérieur du spoil, si jamais vous avez fini le jeu ou si vous en connaissez l’histoire. L’histoire de Crisis Core est simplement fascinante, au moins sur le fait que nous assistons à la dégénérescence mentale d’un des plus grands méchants de l’histoire du jeu vidéo…


Gif de Zack Fair dans Crisis CoreGif de Zack Fair dans Crisis Core

 

 

 

 

 

Crisis Core : son gameplay

Le système d'Onde Cérébrale Numérique dans Crisis CoreSquare Enix nous offre ici un action RPG avec des combats en temps réel, vraiment dynamiques permettant alors de viser plusieurs cibles en même temps et d’esquiver les attaques. On nous offre dans cet opus un petit plus essentiel, mais que l’on ne contrôle pas, pour le combat qu’on appelle l’OCN (Onde Cérébrale Numérique). Selon les pensées de Zack et son état émotionnel, les différentes personnes ayant marqué les souvenirs de Zack prendront part au combat, lui accordant ainsi un boost d’attaque, de magie ou simplement une attaque spéciale qui fera beaucoup de dégâts. Si vous voulez en savoir plus sur l’OCN, je vous invite à lire cette très bonne explication qui saura éclairer votre lanterne mieux que moi.

Malgré des combats en temps réel, le jeu ne se détache pas de son état très RPG, notamment lors des rencontres des ennemis, très aléatoires, les combats ayant lieu si vous vous aventurez dans une zone hostile mais invisible. Vous pouvez essayer de faire comme moi et d’esquiver certains combats en rasant les murs (même si certains resteront tout de même inévitables, ne nous voilons pas la face) mais le système d’expérience de Zack dépend du nombre d’ennemis qu’il aura vaincus. Tout comme dans Final Fantasy VII, vous pourrez équiper Zack de 6 matérias, lui conférant alors chacune une attaque magique différente.

Crisis Core possède près de 300 missions à effectuer, qui vous seront accessibles via le sous-menu du jeu. Elles se dérouleront presque toujours de la même manière : un briefing avant, des mobs à tuer, un boss à affronter et à vaincre et c’est le gg wp pour vous. Malgré le manque d’originalité sur ce point, ces missions pourront vous permettre de voir la petite Yuffie un peu plus longtemps, si vous êtes du genre nostalgique comme je le suis.

Les actions RPG sont le genre de RPG que je préfère le plus. Vu le scénario assez violent de Crisis Core, il lui fallait un système de combat à la hauteur de son histoire. Le dynamisme et la fluidité lorsque vous allez tabasser de l’ennemi sont parfaits pour une console portable comme la PSP. Autre chose à rajouter, qui n’a peut être rien à voir avec le gameplay mais qui est lié avec le support : la qualité des cutscenes. Honnêtement, la PSP n’a rien eu à envier aux consoles dites next-gen, car le joueur aura l’impression de regarder le film Advent Children tant la qualité est tout bonnement sublime dans ce jeu ! Plutôt que de vous en parler, je vais vous laisser avec celle qui me forçait à garder une sauvegarde juste avant cette cutscene, histoire de pouvoir la regarder encore et encore sans jamais m’en lasser … 

 

Crisis Core : l’engrenage infernal

Comment faire une partie comme celle-ci sans parler du personnage qui, selon moi, reste le plus emblématique des Final Fantasy. Zack Fair, c’est un peu comme notre meilleur ami : c’est le gars super sympa, toujours prêt à vous aider, qui n’hésiterait pas à se mettre dans votre ombre pour vous élever un peu plus alors que toute la gloire devrait lui revenir. C’est en tout cas ce que j’ai ressenti lorsque la dernière séquence du jeu s’est terminée. Je vous avouerai que je n’ai pu cacher mes larmes devant un destin si tragique et si injuste.

Zack, on en a entendu parler dès Final Fantasy VII. À dire vrai, on l’a même incarné à travers Cloud dans le début du jeu. Ce dernier se prend véritablement pour celui qui a donné sa vie pour le protéger, qui lui a demandé d’être la preuve qu’il a jamais existé. Alors, dès le début de Crisis Core, près des trois quarts d’entre nous savent que tout ce que l’on fait, tout ce qu’on nous ordonne d’accomplirCrisis Core Zack Fair n’a été développé que pour envoyer notre personnage à l’abattoir.  C’est très vicieux, mais aussi très bien pensé. Le joueur va forcément s’attacher au caractère impulsif mais chaleureux et amical de Zack Fair. Ne vous êtes-vous jamais surpris à vouloir, devant un film, que le personnage n’aille pas à cet endroit, qu’il ne fasse pas cela, uniquement pour ne pas voir le déroulement tragique qui suivrait cette action ? Dans Crisis Core, c’est exactement la même chose … Pendant presque 15h. À chaque mission, j’ai eu cette impression qu’on nous envoyait toujours plus loin dans la mort.

Lorsque Zack est envoyé à Nibelheim avec Sephiroth et Cloud … Je pense que c’est ici que j’ai commencé à me dire qu’il fallait que j’arrête le jeu pour stopper cet engrenage mortel. Les simples mots de Sephiroth, lorsque Zack lui demande ” où allons-nous ? ” et ce dernier lui répond ” À Nibelheim ” vous feront hurler sur votre console : NOPE, NOPE, NOPE ET NOPE ! Et lorsque Sephiroth découvre les membres du SOLDAT dans le réacteur, qu’il les traite de monstres et que Zack lui dit ” Mais et pour toi ? ” dans le sens ” si eux ce sont des monstres, qu’est-ce qu’on a pu te faire à toi ? “. Pour moi, c’est vraiment ici que le déclic malsain de Sephiroth a commencé à le faire sombrer dans son délire de mégalo. Mais ça ne reste qu’un simple avis personnel. Cependant, chaque phrase et chaque action font avancer Zack vers sa mort, Sephiroth vers sa dégénérescence, la Shinra vers sa perte … 

Crisis Core marque véritablement le début de Final Fantasy VII. Presque tout ce qui s’y passe résulte de ce premier opus sur PSP. Le scénario y est encore plus violent que toutes ses suites, le joueur n’a pas une seconde de répit. Des trahisons et des guerres, il va y en avoir. Et chacune d’entre elles éclairera petit à petit la lanterne des joueurs de FFVII, dont le scénario y sera grandement expliqué grâce à Crisis Core.

Sur ce, je vous laisse avec la magnifique chanson de fin, qui clôt le meilleur complément de Final Fantasy VII, qui n’a pas fini de nous surprendre en plus de dix années d’existence … 


 

C’est avec beaucoup d’émotions que je conclus cet article. Crisis Core m’a énormément marquée, de manières très différentes, au point qu’une des phrases prononcées par Zack a fini tatouée sur ma clavicule (osef peut-être, mais c’était pour vous prouver que ce jeu… c’est LE jeu, pour moi !). Si jamais vous avez l’occasion de jouer à cet opus, faites-le. Prenez du temps pour vous plonger dans les prémices d’un jeu qui a sans doute bercé votre enfance. Vous n’allez pas le regretter.

Kaena
About Kaena (21 Articles)
ZVARRI !! ♀ Modératrice confirmée | Rédactrice en devenir - Level : 23 -League of Legends : ADC - Support - Toplaneuse || [ Kaena Squad ] Video Games Hardcore Loveuse [ Mario - Pokemon - FF - Tales of Symphona - Sonic ] ♥ Boxers ○ LOTR ○ Disney ○ Metal ○ Coffee ○ Mangas

Laisser un commentaire