Flash News

Final Fantasy : s’enfoncer pour mieux se relever

Square Enix

Depuis maintenant plus de 20 ans, la saga Final Fantasy fait vibrer le cœur de tous les passionnés de RPG. En effet, parti à la base d’une idée un peu folle destinée à être le dernier projet de Square, celui-ci avait complètement relancé l’entreprise de là à en faire une des plus importante du monde jeu vidéo actuel.


Final Fantasy Logo

Le déclin des Final Fantasy

Les Final Fantasy, rappelons le, sont simplement des J-RPG, entendez par là au tour par tour dans une histoire bien précise, vous ne vous créez pas un perso avec une histoire très personnelle. Vous allez vivre l’histoire d’un personnage existant que vous incarnerez.

C’est en effet une part importante des Final Fantasy, on s’attache au monde que l’on parcours et aux personnages qui nous accompagnent. Il y a toujours moyen de s’identifier à eux, de compatir à leur malheur et de déborder d’énergie et de joie avec eux lorsque les occasions se présentent. On se rappellera de certains originaux tels que Nanaki ou encore Cécil, le chevalier noir. Oui, les Final Fantasy sont d’excellents jeux avec des histoires incroyables et des personnages exceptionnels.

La plupart des épisodes amènent à chaque fois un nouvel élément de gameplay, plus ou moins important, et un scénario toujours très travaillé permettant au joueur de s’immerger dans une aventure épique et d’en ressortir à la fois grandi… et frustré que celle-ci soit terminée. Ces divers éléments de gameplay peuvent être les jobs, la barre ATB (active time battle) ou encore le fait de devoir appuyer sur certains boutons pour améliorer ses attaques. Entendez par là que les ajouts sont réguliers et souvent légers tout en ayant cependant un impact agréable.

Beaucoup ont vu, suite à Final Fantasy X (sans compter les épisodes MMORPG, FF XI et FF XIV), un déclin dans cette saga. À savoir que, dans ce dernier épisode, nous avions encore de grands noms qui avaient participé aux précédents, Tetsuya Nomura (Chara Design), Nobuo Uematsu (Musique) ou encore Kazushige Nojima (Scénario).

Les épisodes suivants n’ont pas juste amené de nouveautés dans le gameplay mais l’ont complétement révolutionné.

Pour rappel :

Final Fantasy I nous faisait choisir un nom de personnage et une classe dès le début, les combats étaient au tour par tour.
Final Fantasy II apporte un nom de base aux personnages (modifiable), pas d’xp par contre, l’évolution des persos dépend de leurs actions, nous avons aussi la jauge de MP qui apparaît.
Final Fantasy III crée le système de job, voyez cela comme des classes avec diverses stats et compétences et ils se débloquent au fur et à mesure de l’aventure.
Final Fantasy IV invente l’ATB, ce n’est plus réellement du tour par tour puisque dès que votre barre ATB est prête vous pouvez attaquer, cela dépend donc de votre stat vitesse.
Bref, vous voyez le topo.
Final Fantasy X amène la vision sur les tours à venir afin de savoir qui attaquera ce qui permet de prévoir des stratégies plutôt intéressantes.

Final Fantasy XII amenait un système d’auto gestion des personnages qu’il fallait pré-programmer. Les fameux Gambits qui vous permettaient de prévoir si HP < 50% alors faire soin par exemple. Bref, avec un peu de réflexion, vous pouviez faire face à toutes les situations possibles tout en ayant posé la manette.

Final Fantasy XIII nous permettait d’avoir l’attaque automatique, les personnages faisant automatiquement ce qui était normalement efficace. Il était aussi possible de changer les rôles afin d’adapter selon les besoins de soin, dégâts ou autre.

Plus le temps passait et plus nous devenions spectateurs du jeu plutôt qu’acteur, du moins en grande partie.


Final Fantasy XV

Le renouveau par l’ancien

Il était grand temps de ramener les Final Fantasy sur le devant de la scène avec un titre fort. Il fallait que les concepteurs d’antan, ceux qui avaient produit des merveilles, reviennent pour donner le coup de pouce requis. Cette touche qui permettra au jeu de ne pas être simplement bon, mais exceptionnel.
Jusqu’à Final Fantasy X, vous aviez généralement Nomura, Amano, Uematsu, Sakaguchi ou encore Nojima. À chaque fois, au moins l’un d’entre eux était présent dans le projet quand ce n’était pas plusieurs. Nous avions donc une équipe, ou au moins une partie, très expérimentée sur le milieu Final Fantasy, sur ce que les joueurs peuvent rechercher et sur la façon d’amener le jeu.

Vinrent alors quelques opus sans aucun de ceux là. Nous avons eu Final Fantasy X-2, Final Fantasy XII (Uematsu n’a fait que le thème principal pour celui-ci),  Final Fantasy XIII, Final Fantasy XII-2 et Final Fantasy Lightning Returns. Des épisodes qui ont permis à de nombreuses personnes ne connaissant pas la saga de se mettre à jouer aux Final Fantasy, c’est un bon point. Cependant, les anciens joueurs ont majoritairement décrié ces épisodes, les disant moins bons qu’avant, moins accrocheurs.

C’est alors que pour Final Fantasy XV, nous avons un retour aux sources au niveau des concepteur avec Tetsuya Nomura qui revient à la tête du projet afin d’en lancer les grandes lignes. Final Fantasy XV sera, comme ses jeux Kingdom hearts, un A-RPG. Entendez par la qu’il n’y aura pas de tour par tour et qu’il vous faudra être en constante vigilance pour esquiver et attaquer vos adversaires.

Nous redevenons pleinement acteurs lors des combats, en outre, les A-RPG ont plutôt la côte depuis quelques années, on retrouvera peut-être un remake Final Fantasy 7 qui aura un peu de ça.

Un système d’attaque complet permettant soit de faire plusieurs petites pressions, soit des plus longues afin de varier les attaques. Des parades, des esquives, des compétences à utiliser en plein combat. Bref, de quoi nous maintenir en haleine tout au long de la partie.

Le character design assuré par Roberto Ferrari, nous met bien loin de l’équipe hétéroclite des Final Fantasy VII et IX par exemple et nous nous retrouvons ici avec une bande de jeunes adultes aux looks plutôt branchés. On note quand même la touche Nomura avec des persos imberbes (sauf un) et un look tout de même qui pète la classe.

Une histoire principale écrite par Kazushige Nojima, une réalisation menée pendant 8 ans par Tetsuya Nomura afin de lancer le projet et, par la suite, récupérée par Hajime Tabata. Nous pouvons ici nous attendre à un jeu qui risque de redonner un second souffle à cette saga qui ne brillait plus depuis les quelques épisodes solo qui avaient perdus ce côté épique et enivrant des anciens opus.
N’oublions pas que cet opus ne devait pas s’appeler Final Fantasy XV mais Final Fantasy Versus XIII au début, il y eu cependant de nombreux changements, oui vraiment très nombreux !

Ceci dit, je préfère positiver, me disant que les studios Square Enix ont donc énormément gagné en expérience avec ces quelques épisodes un peu différents. Il faut essayer des choses pour savoir ce qui fonctionne ou non et apprendre de ses erreurs. En outre, si grâce à cela des nouveaux joueurs arrivent dans cette saga incroyable, je suppose que c’est une bonne chose. La nostalgie doit sans doute durcir mon jugement mais j’en attend maintenant beaucoup…

Nous devrions avoir plus d’informations lors de la Gamescon début août et peut-être une date de sortie. En attendant, voici le trailer qui vous donnera peut-être envie de jouer à la beta, pour le moment uniquement accessible aux personnes ayant acheté Final Fantasy Type 0 HD.


La Gamescom devrait nous donner plus d’informations. Je n’ai moi-même pas eu l’occasion de jouer à Final Fantasy XV pour l’instant… et c’est bien triste mais dès que le jeu sortira, il sera à moi.

N’oubliez pas le site officiel pour chopper quelques images sympas.

Gardoum
About Gardoum (74 Articles)
Gamer depuis mon plus jeune âge, je tente de faire mon petit bonhomme de chemin en développant le gaming autant que je peux. Ah pi j'ai 24 ans aussi et c'est moi qui suis l'admin du site.... Ceci dit vu le pseudo et le nom du site :D

Laisser un commentaire