Flash News

Super Meat Boy, le p’tit bout de viande qui va vous en faire baver

Super Meat Boy Accueil

Aperçu pour la première fois sous forme d’un jeu flash, Super Meat Boy fit sa première grande apparition en novembre 2010 sur les grandes vitrines telles que  Xbox  live et Steam. Sous ses aspects simplistes se cache une redoutable difficulté. Après tout, le jeu a été conçu pour les fans de fil à retordre…


C’est l’histoire d’un bout de viande

Super Meat Boy est un jeu de plate-forme 2D au scénario plus que basique : vous incarnez Meat Boy, un innocent petit morceau de viande (oui oui, de viande) qui vit très heureux avec sa petite amie, Bandage Girl. Lorsque soudain, l’affreux Dr. Fetus fait son apparition, et kidnappe Bandage Girl. Vous voilà contraint de parcourir une palanquée de niveaux pour sauver votre dulcinée…

Super Meat Boy Fetus Bandage Girl

Ce scénario ne vous dit rien ? Bien sur que si, c’est exactement le même que Super Mario ! Super Meat Boy représente avant tout une œuvre bourrée de références aux jeux vidéo. Le titre possède d’ailleurs les même initiales et la même intrigue que son ancêtre Super Mario Bros ! Certains personnages connus du monde JV sont même déblocables, et permettent de varier les plaisirs à travers les différents niveaux ! Mais parlons d’abord du gameplay…


Le gameplay de Super Meat Boy

Vous incarnez donc Meat Boy, qui peut se déplacer, courir, sauter, et sauter à nouveau en prenant appui sur les murs ou se laisser glisser contre ces derniers avant de rebondir en prenant appui dessus. Très simpliste comme panel de pouvoirs, mais c’est à partir de cette base de mouvements que la richesse du jeu prend toute son ampleur : Vous devez guider Meat Boy à travers plus d’une centaine de niveaux pour sauver sa douce des griffes de l’infâme Dr. Fetus. Mais attention, si les premiers niveaux sont simples, ils deviennent de plus en plus corsés, et ce, pour deux principales raisons :

  • La première, c’est que si Meat Boy touche le moindre ennemi, il meurt dans une jolie gerbe de jus de viande ! Et si vous mourrez, vous retournez au début du niveau. Votre destin si vous l’acceptez, sera donc de savoir apprendre de vos erreurs et de peaufiner vos déplacements. La mort sera mainte et mainte fois frustrante, mais elle fait partie intégrante de l’aventure, si vous comptez arriver jusqu’à la toute fin.
  • La seconde, c’est qu’au fur et à mesure de votre progression, de nouveaux dangers viendront attenter votre vie : scies circulaires, boules de lave, orbes qui vous repoussent… Chaque ennemi vous demandera doigté et maîtrise de nouvelle mécanique, si vous voulez terminer chaque niveau en un seul morceau. Ajoutez à cela quelques boss qui ne feront qu’une bouchée de vous au moindre faux pas.

 

Super Meat Boy Level Design

Un level design qui promet de faire du hachis parmentier de votre corps ensanglanté.


Dur dur le Super Meat Boy

Soyons francs : Super Meat Boy est un jeu dur. Vous devinez qu’avec mes précédentes explications, il va falloir mourir énormément de fois pour espérer arriver au bout. Fort heureusement, la difficulté se veut croissante mais néanmoins dosée, ce qui permet aux joueurs de progresser et s’adapter petit à petit. De plus, les niveaux se divisent en plusieurs mondes : chaque monde possède 20 niveaux et un boss à affronter pour accéder au monde suivant. Cependant, ils sont d’une part tous accessibles (vous pouvez parcourir les niveaux dans le désordre), et vous n’avez besoin d’en terminer que 17 si vous souhaitez aller directement au boss. Bloquer sur un niveau n’est donc pas une fatalité en soi. Mais SMB demeure malgré tout un jeu très dur, à tel point qu’il conseille fortement l’utilisation d’une manette pour la précision.

Super Meat boy Light World Dark World

Pour les plus téméraires et assoiffés de défis, soyez aux anges : Des dizaines d’heure seront nécessaires pour terminer le jeu, et pour ceux qui en redemandent, il existe le Dark World, qui vous propose de parcourir sous un nouveau jour les niveaux que vous avez déjà traversés, avec une difficulté beaucoup plus… pimentée. Arriver jusqu’à la toute fin se comptera facilement en centaines d’heures, si vous en avez le courage.

Super Meat Boy sera donc le compagnon machiavélique idéal pour les joueurs les plus acharnés en quête de défis à accomplir, la promesse de longues heures à galérer sur des sauts millimétrés, avant de pousser des cris de joie après avoir réussi les niveaux les plus tordus.


Pour ceux qui sont fans de notre morceau de viande favoris, pensez à aller jeter un oeil au site officiel.

Laisser un commentaire