Flash News

Yöso no samourai ( les samouraïs des éléments ) chapitre 8

KawSem Le Samourai des Elements

要素のサムライ

(Les samouraïs des éléments)
De nouveaux Élus

 Chapitre 8 : Un réveil en douceur !

  << Debout Zack et plus vite que cela, hurle une voix venue de nulle part.

– Quoi, que se passe-t-il donc, il est à peine cinq heures du matin, m’offusqué-je alors étant peu coutumier des réveils matinaux.

– Tu as un entraînement spécial de remise en forme, alors on se bouge et plus vite que cela car Odaki ou non, Zakary il va pas se retenir très longtemps avant de te mettre la raclée du siècle, répond agressivement le dénommé Zakary.

– Zakary ? Je ne vous connais pas vous, dis-je alors étonné. >>

C’est alors que la porte coulissante vole en éclats sous le violent impact provoqué par le corps de Zakary.

<< Et là Monsieur l’Odaki, tu me reconnais j’espère, me demande Zakary, rouge comme une tomate et jouant avec son impressionnante musculature.

– Mais oui ! Zakary, mon tortionnaire, l’homme qui malgré sa condition d’humain m’avait jadis flanqué une rouste comme jamais je n’en avais pris, m’exclamé-je nullement impressionné par le petit numéro de mon tyran du passé.

– Exactement, et comme tu peux le remarquer, cette fois encore, on a fait appel à moi pour mater le petit rebelle de la bande, dit-il cela avec un large sourire de satisfaction. >>

  Pour moi c’est différent, je suis disons plutôt déçu de ne pas avoir été prévenu que je devais subir un entraînement et je ne me serais donc pas couché aussi tard. Je demande à mon préparateur de bien vouloir patienter quelques instants devant ce qu’il restait de la porte, bien que dans le fond cela était inutile. J’attends qu’il soit sorti pour quitter mon lit et m’habiller avec les affaires qu’un servant a accepté de me prêter le temps que le couturier du domaine me confectionne quelques affaires. Celles-ci sont un petit peu trop larges mais au moins je n’ai pas besoin de me promener nu comme un ver. Je le rejoins rapidement dans le couloir, il discute avec un serviteur en montrant le trou dans la porte. En me voyant il abrège la conversation et me fait signe de le suivre. Une fois que nous sommes dehors, il se met a trottiner et me refait le même signe.

  << Zack tu vas avoir un emploi du temps extrêmement chargé dans les prochaines semaines, je te demanderai donc de te reposer le mieux possible et aussi de m’avertir de la moindre fatigue ou gêne afin d’adapter ton programme, me dit Zakary d’un ton très sérieux.

– Très bien puisque je n’ai pas le choix, lui réponds-je dégoûté.

– Ne sois pas aussi réticent, tu crois être capable de leur montrer quoi que ce soit sans une condition physique optimale ? Tu crois pouvoir avoir de l’autorité rien que par ton rang ? Tu es bien égoïste mon cher, s’exclame-t-il en mimant un air supérieur pour se moquer.

– Et pourquoi pas ! Après tout je suis tout de même le plus grand Odaki, ils me respecteront naturellement, dis-je avec assurance.

– Et tu es sérieux en plus, Keltos hier soir ne t’as pas vraiment obéi je crois, il a fallu l’intervention de Maître Grandell pour cela. Tu n’es rien pour eux, juste un passé qui leur empêche de briller, et qui par dessus le marché a été incapable de tuer Nasmerath, me rétorque mon préparateur.

– Je le pensais mort, son corps avait stoppé l’émission d’énergie et puis il y avait Yusuka que je devais sauver. D’ailleurs où est-elle, demandé-je en commençant à haleter.

– Elle est en mission à Kimizu, elle regroupe les forces sur la zone et tente de protéger au mieux les populations incapables de se battre. Nous devrions avoir de ses nouvelles ce soir. Yusuka n’était pas une priorité, battre Nasmerath si, s’écrie-t-il. >>

  Il me fait comprendre que nous devrions arrêter notre conversation ici. Pourtant je ne vois personne autour de nous susceptible de nous entendre, d’autant plus que nous ne discutions pas de choses d’une extrême importance. Cependant, je remarque que depuis que j’ai évoqué Yusuka, Zakary semble un peu plus tendu, comme s’il n’avait pas réellement dit la vérité à son sujet. Mais pouvant me tromper, je décide de ne pas en parler. Nous parcourons les sentiers de la forêt et il est presque midi lorsque nous rentrons au domaine. Les serviteurs à l’extérieur nous saluent à notre passage et nous faisons de même. Je suis dans le rouge depuis plusieurs kilomètres déjà et je m’accroche avec difficulté au rythme que m’impose Zakary. Je finis tout de même le tracé mais je m’effondre d’épuisement. Je crois avoir réussi à l’impressionner.

  << Zack tu ne montrais pas autant d’abnégation, même si cela pouvait sauver la vie de ta chère Yusuka, dit-il bien fort pour que tout le monde entende.

– Il faut croire que j’ai changé et qu’aujourd’hui j’ai un point de repère que je n’avais pas avant et rien ni personne ne me le retirera, réponds-je avec assurance et en faisant signe à mon interlocuteur de moins pousser sa voix.

– Elle est vraiment spéciale cette petite Déborath. Je pense même que ses petits compagnons seront très surpris par ses capacités, une fois qu’elle sera au niveau, dit-il en m’adressant un clin d’oeil.

– Certainement, elle a beaucoup de caractère et de répondant, Keltos va vite déchanter crois-moi, dis-je avec un large sourire.>>

KawSem
About KawSem (12 Articles)
Valentin 21 ans , passionné par les jeux vidéo et l'écriture. Allez venez dans mon monde !
Contact: Facebook

Laisser un commentaire